Javascript : un vieux langage, une nouvelle maturité

Posted Sunday, December 10, 2006

Filed under: , , ,

Décrié qu'il était, le JavaScript a aujourd'hui réintégré la liste des qualifications recherchées pour un développeur Web. Pour quelles raisons l'a-t-on si longtemps conspué ? Parce qu'il était si intrinsèquement mêlé au code de la page qu'il était impossible de passer outre.
Mais si JavaScript revient à la mode, il est important de ne pas reproduire les erreurs. En effet, il existe encore des administrateurs réseau paranoïaques, des navigateurs incompatibles et surtout une proportion croissante de navigateurs ne supportant ni CSS ni JavaScript : les téléphones portables avec accès Internet.

Eh oui, Lynx n'est plus le seul navigateur dans lequel vous verrez vos efforts graphiques et interactifs réduits à néant. Et c'est une bonne chose ! Car, sur ce genre de navigateurs, un site proprement écrit (entendre : séparant contenu présentation et comportement) se démarque aisément de la concurrence...

Un peu de méthode

Pour commencer, avant de vous lancer dans la réalisation de ce site fantastique que vous avez en tête, contentez-vous d'écrire du HTML. Organisez le contenu en fonction de son importance dans la page, sans styles. Utilisez les balises les plus appropriées pour le décrire (cela vous simplifiera la tâche par la suite).

Assurez-vous que tout fonctionne à l'aide de formulaires traditionnels. Une fois que tout est en place côté serveur, il n'y a plus qu'à styler, et ajouter le "D" à votre DHTML.

Un comportement très attachant

Le fait de décrire correctement le contenu vous donne de nombreuses "poignées" par lesquelles manipuler et styler vos pages. Mais ce bénéfice ne s'arrête pas là ! La syntaxe du DOM est bien plus verbeuse que celle de CSS ou d'XPATH mais on y retrouve sensiblement les mêmes poignées :

(Je dois cette éclairante mise en parallèle de CSS et JavaScript à l'article Writing Responsible Javascript de l'excellent 24ways).

Ainsi armés, vous pourrez "brancher" votre javascript à des endroits stratégiques (soumission de formulaire, survol et click sur des éléments, etc.) et ajouter de l'interactivité. On ne parle plus d'AJAX mais d'HIJAX. Ainsi ajoutées, vos fonctionnalités n'empêcheront pas l'utilisation de la page en l'absence de support Javascript / CSS.

En guise de conclusion

Et voilà ! Votre application peut être utilisée dans des conditions basiques où le contenu prime par-dessus tout, tout en étant pleine de technologies excitantes, pour les utilisateurs confortablement installés. Comme d'habitude, tout le monde y gagne...

Comments disabled because of spammers.

No comments yet

Technorati Profile