Copenhague, notes de voyage

Posted Wednesday, May 18, 2005

Filed under: , ,

Avec Floriane, à qui mon éternelle reconnaissance est acquise, nous avons passé deux jours à Copenhague, la capitale danoise -à un prix défiant toute concurrence et un rythme mi-badaud mi-effréné.

Le voyage à travers la Suède nous a menés via Helsingborg et Malmö, puis l'inévitable pont -au couchant, veinards que nous sommes. Sitôt arrivés le vendredi soir, dîner en l'agréable compagnie de Rikke et Vibeke (amis germanophones, prononcez comme Wiebke). Soirée très agréable, à la fin de laquelle nous avons préparé l'ordre du jour suivant puis procédé à un dodo bien mérité.

Samedi

Un citybike abandonné nous tend les bras et une deuxième monture une fois trouvée nous commencons à parcourir le centre-ville, parcs, palais, bord de mer, roulant au pas sur les pistes cyclables (larges et sillonnées comme des boulevards), dans des rues au noms de bières et admirant au passage Nyhavn (une sorte de rue des Marronniers avec des bateaux au milieu, pour celleux à qui ca dit quelque chose!), la tour ronde (Rundetaarn en danois), la petite sirène (Lille havfru)... Dans l'ensemble la ville est magnifique, bien plus vivante que Göteborg, bien plus chaotique aussi, et plus grande, et plus disparate, et bien plus aménagée pour les vélos...
Après un casse-croûte acheté chez netto (où l'on trouve de l'alcool en rayons, après la Suède ca fait un choc :-)) grignoté au pied de la Rundetaarn, nous sommes allés visiter Christiania. J'ai pris plein de notes -bande de veinards- voyez donc Christiania, utopie ou réalité? (dès que j'aurai eu le temps de tout écire) si vous voulez savoir le bien que j'en ai pensé.
Ensuite, nous avons roulé le long du canal, tout tranquillement, admirant l'architecture, les hérons, foulques, poules d'eau, oisillons, maudissant les pavés...
Nous promettant de revenir profiter de la fin de soirée en ville, nous prennons le chemin du dîner mais après des pommes de terre avec une sauce légumes-crème et quelques heures à discuter agréablement avec Rikke, le sommeil aura finalement raison de nous et de nos plans.

Dimanche

Levés bien tôt, grâce à l'infatigable Flo, nous partons qui en roller et qui en vélo rejoindre le centre. Précisons que cette ville est idéale pour le touriste pressé qui a pensé à amener ses patins...

Premier arrêt, la "Glyptothèque". (Eh oui, le dimanche l'entrée est gratuite, on accumule les bons plans!) Petite collection égyptienne, sculptures classiques, peintres danois et francais... Le bâtiment est très aéré, et inhabituellement ordoné pour un musée: on arrive par une petite cour presque médiévale dans une haute salle envahie d'arbres exotiques, de laquelle on accède ensuite soit à une grande salle à colonnes romaines et mosaiques, qui donne une bonne idée de ce à quoi pouvait ressembler un temple romain avant sa chute, soit à un couloir plus moderne donnant sur un cube de marbre ceinturé d'escaliers et contenant les collections proprement dites sur trois étages. Du toit on peut aussi admirer un point de vue sur la ville, ses clochers, ses facades... Seul regret, l'absence de toute information concernant les pièces exposées, laissant l'ignare dans une bête contemplation.
Relève de la garde, le temps d'en être lassé: pas de fanfare, juste un paquet de guignols dix fois trop couverts marchant comme des robots. Direction le manger! Nous avions repéré la veille une pizzeria qui vantait "spis så meget du vill". Nos appétits voraces n'ont pas pu résister et nous avons dévalisé leur buffet pendant plus d'une heure. Une sieste s'imposait ensuite... Mais au passage nous avons photographié un des 8 garages à vélo autour de la gare et vous verrez, c'est terriblement impressionnant.

Le programme de l'après-midi:

Bullage dans un parc, écriture de cartes, et digestion! Plus tard nous avons rejoint un autre parc pour assister au dernier jour du carnaval. Assourdis par un steel band (les Hot Pans) mais râvis, on a applaudi à tout rompre, puis filé assister á une démonstration de Capoeira très impressionnante, puis nous avons attendu qu'un autre bon spectacle se présente en grignotant qui des churros et qui une glace défiant toute retenue: Orange, banane, fraise, chantilly, coulis de fraise, d'aim, rhum-raisin, chantilly... Que voulez-vous, c'était ma dernière occasion de dépenser les quelques couronnes danoises qui me restaient...
Le son d'une batucada nous a attiré vers le centre de la fête, où une bande d'emplumées se faisaient applaudir par tout les garcons autour. Les hommes, alors, dès qu'il y a des paillettes, ils ne savent plus se retenir... Ou alors c'est parce que lesdits emplumées ne portaient pratiquement que des plumes? Va savoir...
Retour sous une fine pluie (ca me rappelle Brest, ce climat imprévisible) mais une fois encore un citybike nous tend les bras. Il nous amènera gentiment jusqu'au bus le lendemain matin, et c'est la fin du weekend et de mon récit...

Comments disabled because of spammers.

comment #1 On 20/05, Lucie wrote :

Eh ben... ca donne bien envie, tout ca!

comment #2 On 05/02, Korbo wrote :

Hmmm, oui? On ne parle pas le texto ici. Le commentaire précédent a donc été effacé, que son instigateur/trice ne m'en veuille pas.

Technorati Profile